Black Movie Summer – du 14 au 17 août 2018

Créée en 2009, l’association Black Movies Entertainment, à l’origine du Black Movie Summer, a pour objectif la diffusion et la promotion d’œuvres cinématographiques noires, auprès des publics les plus larges et les plus divers possible.
Cette 9e édition est la première qu’accueille le cinéma Le Méliès à Montreuil, en parallèle de concerts et tables rondes organisés à la Marbrerie.

Site du Festival Black Movie Summer

BlackKklansman
USA – 2018 – 2h08 – VO
de Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver, Topher Grace.

Grand Prix du jury, Cannes 2018
Au début des 70’s, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des USA. Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Ron Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l’histoire en infiltrant le Ku Klux Klan…
Entre le biopic engagé, le thriller marqué du sceau des 70’s rappelant parfois Les Hommes du Président, et le Buddy Movie comique façon L’arme Fatale avec un truculent duo black-blanc, Blackkklansman est un mélange d’humour, de leçon d’histoire, d’enquête et de politique dont la mayonnaise prend plutôt bien.
Nicolas Rieux, Mondocine

  • Avant-première (en VOSTF) :
    Mardi 14 août à 20h30
  • Diffusion en sortie Nationale : du 22 août au 11 septembre

Sembene !
Sénégal – 2015 – 1h22 – VO
de Samba Gadjigo et Jason Silverman.

Un défenseur de la liberté qui se sert des histoires comme une arme : voici Ousmane Sembène, le père du cinéma africain.
Structuré en chapitres et passionnant de bout en bout, le film propose non seulement la biographie de Sembène à travers ses œuvres mais une exploration de ses contradictions.
Africultures

  • Avant-première (en VOSTF) :
    Jeudi 16 août à 20h30

Necktie Youth
Afrique du Sud – 2014 – 1h33
de Sibs Shongwe-La Mer.

Des Sud-Africains noirs et des blancs, filles et garçons, homos et hétéros. Des jeunes de la banlieue chic de Johannesbourg qui se défoncent à longueur de journée à défaut d’avoir des projets d’avenir.
Cela faisait quelques années donc que l’Afrique du Sud n’avait pas produit un film à l’image de sa société. Détaché de la violence physique mais dont la violence mentale n’en est que plus féroce. Un film dans lequel Noirs et Blancs,Occidentaux ou Africains, peuvent appréhender la complexité de leurs rapports. Ou les codes cinématographiques et langagiers américains ont été ingérés mais où la complexité post-apartheid est enfin révélée.
« Il n’y a eu qu’un seul Mandela », regrettent dans le film les parents de Jabz en lisant dans la presse les affres du gouvernement Zuma. Un seul Mandela. Mais peut-être d’autres Necktie Youth.
Claire Diao, Le Monde

  • Avant-première (en VOSTF) :
    Vendredi 17 août à 20h30